Flash Info

Vous désirez participer au camp international des jeunes entrepreneurs africains ? Souscrivez dès maintenant en remplissant le formulaire d'inscription et en versant la somme de 100.000 Fcfa au numéro indiqué.

Camp International des Jeunes Entrepreneurs Africains

SOUS LE HAUT PARRAINAGE DU MINISTRE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISE, DE L'ECONOMIE SOCIALE ET DE L'ARTISANAT DE L'ETAT DU CAMEROUN

Publié  462 Vues actualisé 8 mois

THEME: TRANSFORMER LE CARACTÈRE DES JEUNES ENTREPRENEURS POUR PROPULSER LE DEVELLOPEMENT ÉCONOMIQUE ET L’INTÉGRATION DE L’AFRIQUE.

Image

CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU CIJEA

L’Union africain a formulé une vision de développement à long terme à travers l’agenda 2063 « l’Afrique que nous voulons », celle de faire du continent « une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens, et représentant une force dynamique sur la scène mondiale. ».L’un des défis majeurs de l’agenda 2063 est d’établir une croissance économique inclusive, un développement durable et l’employabilité des jeunes africains.

L’Afrique possède la population la plus jeune au monde, et les jeunes africains représentent 60 % de l’ensemble de la population africaine au chômage (commission de l’union africaine (CUA), 2017), donc environ 70 % des jeunes en Afrique subsaharienne se retrouve dans le secteur informel (BAD, 2021). Sur prêt de 420 millions de jeunes en Afrique, un tiers est au chômage, un autre tiers possède un emploi précaire et seulement un sixième occupe un emploi salarié (AUDA-NEPAD) .

En Afrique centrale par exemple la question de l’employabilité des jeunes se pose avec acuité car beaucoup d’obstacles entravent encore le développement de l’entrepreneuriat jeune. D’après une étude réalisée au Cameroun sur les PME du secteur du bois, du textile et du secteur agro-alimentaire, la croissance des entreprises est freinée par trois éléments principaux : la corruption (62%), la difficulté à obtenir un financement (56%) et la situation économique (46%). A Ceux-ci il faut ajouter, l’importance des investissements nécessaires (46%), les délais de paiements des clients (35%) et l’environnement juridique du pays (35%) .

L’entrepreneuriat en Afrique souffre de ce que l’on pourrait qualifier d’un trop plein d’actions individuelles car les actions et politiques sont menées soit pour les jeunes sans ces derniers, soit par les jeunes de manière isolée sans les acteurs appropriés. La solution serait une fédération de l’action entrepreneuriale jeune non seulement en Afrique centrale, mais dans l’Afrique en générale. Il est question aujourd’hui pour les jeunes entrepreneurs africains de comprendre leur responsabilité dans le développement économique de l’Afrique et de promouvoir le panafricanisme économique en « allant collectivement pour gagner individuellement ».

C’est dans un tel contexte que l’association des Jeunes Entrepreneurs du Cameroun (ANJEC) et ses partenaires organisent sous le haut Parrainage du Ministre des petites et moyennes entreprises de l’économie sociale et de l’artisanat du Cameroun, son Excellence Monsieur Achille BASSILEKIM III ; le tout premier camp International des jeunes entrepreneurs Africains : Bootcamp CIJEA 2023.

Cette action s’inscrit dans le cadre de l’implémentation des politiques publiques notamment du plan triennal spécial jeune, de la stratégie nationale du développement (SND30) au Cameroun et répondant aux sept (07) aspirations de l’agenda 2063 de l’Union Africaine.

PRÉSENTATION DU PROJET

Image

Le Camp international des jeunes entrepreneurs africains au Cameroun : est un rassemblement biennal de tous les entrepreneurs africains de tous les secteurs. Il s’agit de la rencontre internationale des jeunes entrepreneurs Africains avec pour objectif de créer des leaders entrepreneurs dans tous les Etats Africains. Ce programme vise à réunir dans un camp pendant au moins 72 heures (3 jours) environ 500 entrepreneurs débutants et aspirants afin de les bâtir et de les réintroduire dans le marché des affaires en Afrique.

Ce camp permettra de réunir au Cameroun tous les acteurs de l’entrepreneuriat camerounais et Africain afin de créer un paysage nouveau, la création d’un nouvel état d’esprit, celui des vainqueurs. Ainsi plusieurs acteurs sont ciblés avec des besoins spécifiques. Il s’agit: des aspirant entrepreneurs, des entrepreneurs à mi-chemin et des entrepreneurs accomplis. Tous ont besoin d’un cadre propice pour se créer, se développer, accroitre leur visibilité, booster leur chiffre d’affaires et asseoir leur notoriété.

L’aspirant entrepreneur a besoin d’un cadre de formation, il a besoin d’initiation à l’esprit entrepreneurial. Être un entrepreneur c’est donc appliquer une science qui suppose la maitrise de principes et d’outils. C’est une manière de penser et de vivre il faut apprendre.

L’entrepreneur à mi-chemin ou le semi-entrepreneur a besoin d’un cadre qui lui procure de la visibilité et de la rentabilité. Il a généralement besoin d’être accompagné, qu’on lui tienne la main pour éviter de trébucher la ou les autres ont trébuché. IL a besoin d’argent et a besoin de savoir comment l’utiliser et se vendre, il a besoin de grandir.

L’entrepreneur accompli a besoin d’un cadre pour partager son expérience, il veut laisser un héritage, asseoir sa notoriété et se pérenniser dans son domaine, il a besoin de se reproduire dans les autres.

Le camp international des jeunes entrepreneurs africains est un cadre qui permet de bâtir le caractère des entrepreneurs à succès.


Votre réaction?

0
LOL
5
LOVED
1
PURE
0
AW
0
FUNNY
0
BAD!
0
EEW
0
OMG!
0
ANGRY
0 Commentaires